Concours de la Nouvelle George Sand

Concours de la Nouvelle George Sand

de Déols en Berry

La nouvelle de george sand

Le concours de la Nouvelle Sand a été créé en 2004, en hommage à l'oeuvre de George Sand ainsi qu'à son action en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes. A l’heure où les droits des femmes sont gravement remis en cause dans de nombreux pays, le concours met en avant l'écriture féminine ainsi que la langue française, qui représente encore un espoir d’émancipation culturelle et sociale.

 

Pierre-Olivier Lombarteix, parrain de l'édition 2021

Pierre-Olivier Lombarteix  est enseignant à l’université d’Orléans. Son domaine de recherche porte sur la littérature irlandaise et plus particulièrement le roman noir. En tant qu’auteur il a publié deux essais, un recueil de nouvelles, un recueil de haïkus et plusieurs romans policiers, dont la série Deirdre McNeill se déroulant en Irlande.  Enfin depuis peu il a rejoint la maison d’édition de La Bouinotte en tant que directeur de collection.  

Les textes devront présenter les caractéristiques génériques d’une nouvelle, genre narratif court : une histoire brève mais intense surprenant le lecteur, une action dense et resserrée, et une chute de préférence inattendue. Le concours étant soucieux de promouvoir la langue française, les règles d’orthographe et de grammaire doivent être respectées.

Les Nouvelles
Pour consulter le réglement, cliquez ici

Résultat de l'édition précédente

Prix de la Nouvelle George Sand

Mathilde FAURE est la Nouvelle George Sand 2020 grâce à L'art de la fugue, une nouvelle adressée depuis le Burundi.

Prix CBS Conseils

Prix attribué à une nouvelle ne provenant pas de France

Caroline TORBEY reçoit pour Refuge le prix CBS Conseils, attribué à une nouvelle ne provenant pas de France. Caroline réside au Liban.

Prix d'encouragement / Prix l’Harmattan

  • Martine CONSTANTIN, de Nice, pour « Le blasphème »
  • Mathilde DONDEYNE, de Stella, dans le Pas de Calais, pour « Réinventer l’avenir »
  • Véronique DOUILLARD, de Brest, pour « Argentique »
  • Jennifer MILLIZIO BOURGUIGNON de Val de Virvée, en Gironde, pour « Le port aux prunes »
  • Perrine PIAT, de Paris 15eme, pour « Le Comptoir des insouciances »
  • Léa ZALENKAUSKIS, de Clermont-Ferrand, pour « Un printemps »

Dernière édition

Le jour venait de se lever

Le jour venait de se lever

Concours de la nouvelle George Sand

16e édition - 2020

Fabrice Bonardi (Ss Dir.)

"Le jour venait de se lever... Adossée contre le mur, j'observais Paris s'éveiller. J'adore cet instant où la nuit croise brièvement le jour, lorsque les rayons du soleil percent avec douceur l'opacité du ciel. Un genre de chassé-croisé où les vagabonds de la nuit et les promeneurs du jour se partagent un même espace".
L'art de la fugue" de Mathilde Faure, Nouvelle George Sand 2020

Voir les publications

Nos partenaires